[FanFiction VDF] La téléopératrice.

[FanFiction VDF] La téléopératrice.

Spread the love
J’ai écris ce texte sur le forum des fan de frenchnerd.  J’avais envie de vous le partager. Bonne lecture.
1- “Service aide au suicide, Judith à votre écoute“

C’est mes premiers mots et les derniers que j’ai dans le métier de téléopératrice pour le S.A.S.
Oui a ne pas confondre avec les autres bouquins pornos. J’en ai peut être la voix d’une actrice mais je vous donne les meilleurs conseil pour vous suicider.


“Monsieur Girard ? vous voulez encore vous suicidez ? Mais vous avez abandonné à chaque tentative, j’ai plus d’idée pour vous maintenant. Allez dites moi juste ce qui ne va pas pour vous renvoyer au service P.D. (Personne Déprimée).”
Ah, ce monsieur Girard, je l’ai eu pendant 2 ans au téléphone. A chaque tentative, il se rate. Depuis sur sa fiche client, je l’ai renommé LGB 2.0 (Le Grand Blond).
J’aimais mon métier, j’ai toujours réussi a avoir mon salaire de 120 BDM (Bouton de manchette). Et pourtant, je fais des rêves. Bizarre. Je me vois cheveux en chignon et habillée en tailleur en train de tirer sur un pauvre mec dans un parc. Je suis juste là pour aider à se tuer et pas l’inverse. Je ne suis pas une meurtrière.

“Alors pour un suicide rapide et spectaculaire, utiliser un Walther P22 devant un bar ou un magasin est de retour à la mode. Je vois que les gens ont renouvelés cette tendance.”
Mme Billot triste d’avoir perdu son mari et pressée de le retrouver.
Où en étais-je ? Ah oui mes rêves. Bref voilà le rêve que je fais en ce moment.
C’est lorsque qu’après 5 ans de service devant mon Hewlett-Packard Model 85 que mon patron arriva devant moi avec un air sérieux.
“Judith pouvez-vous vous mettre en mode 8 et venir avec moi.”
Je m’exécute.
“Judith, le gouvernement a appelé, vous êtes la seul et la dernière dans ce service, enfin nous sommes deux et je dois vous dire que la porte est là bas.
– Oui je sais je l’emprunte chaque jour pour venir et partir de mon bureau.
– Et bien à partir de maintenant, vous n’y rentrerai plus. Le gouvernement a décidé d’automatiser le service.
– Mais… et le suivi client derrière ?
– Cela n’est plus de votre ressort, vous avez travaillé 5 ans chez nous sachant que votre salaire était de 120 BDM, je vous donne 600 BDM pour votre départ. La porte c’est là bas.”
Quand je suis partis de mon bureau, tout était enlevé. Les effets personnels mis dans un carton.


 

2- “La vie est bien meilleur dans son lit”

C’est ce que disait ma mère. Moi mon lit m’a accompagné de 15h l’heure à laquelle je suis arrivée dans mon appartement après s’être fait virer. Mon lit douillet m’a consolé jusqu’à 10h le lendemain matin. Pourquoi ai-je mérité ça ? Pourtant ce service marchait bien, quand je travaillais avec Martin.
Il avait lui même appelé le service aprés son départ. Mon dieu, imaginez moi en train de conseiller mon propre ami et collègue de travail à prendre un tabouret à deux pattes du Dr Lachaise et une corde de chanvre chez Louis Labroquante.
“Allo, monsieur Duchemin, Monsieur …. Oh merde c’est martin !!!! Martin !!!!! Martiiiiiiiiiiiiiiiiin !!!!!.”
Pas de réponse, mission de suicide réussi. J’ai perdu un ami ce jour là. Je me suis rappelée qu’il était en train de me parler que le gouvernement voulait fermer son poste pour avoir une seul personne par service.
Mon dieu, si j’avais su j’aurais pris les devants. Malheureusement au chomdu. Mais qu’est ce que je vais fai…
Putain qui frappe à ma porte. Qui m’embête pendant que je pense.
“Bonjour, vous sentez vous en sécurité ? … ”

FIN

Laisser un commentaire